Convertissez-vous !

Au rythme des années liturgiques, les entrées en carême se succèdent mais ne se ressemblent pas….. La pandémie  nous a mis devant la fragilité humaine et la mort.

Nous nous apprêtions à en sortir « vainqueurs », à refaire enfin des projets de vie, et, voici la guerre à notre porte.

La première épreuve n’aurait-elle pas été suffisante pour nous faire tourner le regard vers Dieu, l’origine et la fin de toute chose ?

Mais passés les premiers jours de sidération et de manifestation d’impuissance, l’heure est à nouveau celle d’une immense solidarité entre les personnes et les nations.  Le meilleur de l’humanité et le mystère d’un mal insondable se font face et s’affrontent dans un douloureux corps à corps dont le combat de Jacob avec L’Ange est le symbole.

Dans notre foi chrétienne, nous savons que Dieu aura le dernier mot, mais Jacob portera dans sa chair la trace de son combat.

ALORS, NOUS CONVERTIR A QUOI ?...

A la prière….à la réflexion  qui nous feront comprendre que la vocation et la finalité de notre existence humaine est de contempler le mystère d’un Dieu qui s’est fait homme pour que nous devenions aimants et libres devant Lui et devant nos semblables.

Plus concrètement, renoncer à nos « petits côtés » qui peuvent rendre difficile la vie ensemble …..

Bonne marche vers Pâques

Nous sommes bien sûr solidaires dans la prière avec les sœurs carmélites de Kiev qui ont voulu rester sur place