Sa première rencontre franciscaine à 20 ans

Entrée au monastère de l'Incarnation d'Avila en 1535, à 20 ans, Thérèse tombe gravement malade peu de temps après et doit rentrer dans sa famille pour se soigner. Son père la conduit à Bécédas où, dit-on, une guérisseuse fait merveille. En attendant l'époque de la cure, Thérèse séjourne chez un oncle, qui vit un peu en ermite adonné à l'oraison et la lecture de vies de saints. Celui-ci l'engage à la lecture du Troisième Abécédaire du P. François d'Osuna, qui est un traité de vie spirituelle et un exposé de l'oraison de recueillement, telle qu'elle se pratique à l'époque chez les Franciscains Réformés ; ce livre l'enchante et éveille en elle une véritable vocation à la vie d'oraison ; ce sera le fil conducteur de toute sa vie spirituelle à venir.
Plus tard, au moment de fonder le premier carmel réformé de Saint Joseph d'Avila, elle interprétera le N°10 de la Règle : « Que chacun demeure seul dans sa cellule ou près d'elle, méditant jour et nuit la loi du Seigneur et veillant dans la prière, à moins qu'il ne soit légitimement occupé pour d'autres justes raisons. » à la manière franciscaine en établissant dans l'horaire journalier les 2 heures d'oraison.

Rencontre avec Pierre d'Alcantara.

therese avila2Le P. Pierre d'Alcantara est un Franciscain Réformé ; elle en fait son conseiller spirituel lorsqu'elle entreprend de fonder le premier monastère de Carmélites Réformées. Un gros problème l'occupe en effet à ce moment-là au sujet de la pauvreté. Faut-il fonder ce monastère dans la stricte pauvreté, sans rentes ou non ?
Le P. Pierre d'Alcantara lui conseille vivement de prendre un chemin de stricte pauvreté, sans rentes à la manière franciscaine et pour mieux suivre le Christ dans son mystère de pauvreté, lui « qui n'avait pas une pierre où reposer sa tête ». Après avoir beaucoup prié, elle se détermine à suivre son conseil, et à faire fi des diverses critiques que d'autres personnes faisaient à ce projet.
Elle retrouve ainsi l'inspiration première de la Règle du Carmel : que chaque membre renonce à toute propriété (Règle n° 4-5) et vive et fasse vivre la communauté du travail de ses mains.
Cependant, selon les situations locales des monastères fondés par la suite, elle aura l'intelligence de relativiser l'absence ou non de rentes ; l'important étant la vie de prière.

Rencontre avec une communauté de soeurs de Sainte Claire de Valladolid:

Selon son premier biographe, Ribera, elle fit un petit séjour chez les sœurs clarisses réformées de Valladolid pour voir leur manière de vivre. Il écrit en 1590 : « Thérèse se rendit dans le monastère de Notre Dame de Pitié de Valladolid, des Religieuses Déchaussées de Saint François, de grande observance et piété et c'est de là qu'elle retint la pauvreté de la table, la simplicité des rapports entre les religieuses et ce qui lui parut le meilleur. » Thérèse concrétisa son désir de voir des relations simples et fraternelles entre les soeurs du carmel réformé en établissant dans l'horaire 1 ou 2 temps de détente-récréation chaque jour ; ainsi s'est mis en place un équilibre entre vie érémitique et vie communautaire dans le carmel thérésien.

Mort de Sainte Thérèse la nuit du 4 au 15 octobre 1582

Le hasard d'une réforme du calendrier fit que, pour rattraper le cycle lunaire et solaire, il fut décidé de supprimer 10 jours de l'année civile et religieuse précisément entre le 4 et le 15 octobre 1582.
Thérèse d'Avila est donc décédée le soir de la fête de Saint François d'Assise ; petit clin d'oeil du Saint pauvre d'Assise à l'égard de celle qui lui vouait beaucoup d'admiration. N'avait-elle pas un peu l'âme franciscaine, par sa joie intérieure et extérieure à suivre le Christ !


Carmel de Morlaix

 9 Rue Sainte-Marthe
Tél : 02 98 88 05 82

Horaires des Offices :

en semaine : Laudes : 7h30 - messe : 8h30
le dimanche : messe à 9h00 - Vêpres : 18h00

Diocèse de Quimper et de Léon

Évêché de Quimper  3 rue de Rosmadec
CS 42009
29018 Quimper cedex
Tél. 02 98 55 34 47 - Fax : 02 98 55 31 77

 site internet : http://www.diocese.quimper.fr

Nous contacter
Pour tous renseignement, veuillez nous contacter à l'aide du formulaire ci-dessous :
Back to top